ACCUEIL
Présentation
Activités Régulières
Thème de Cristal
Méditations
Textes - Partages
Livres
Prières
Photos
Liens
CONTACT

TEXTES - PARTAGES

 

LE SOURIRE

Ne coûte rien et produit beaucoup.

Il enrichit celui qui le reçoit sans appauvrir celui
qui le donne.

Il ne dure qu’un instant, mais son souvenir est
parfois immortel.

Un sourire, c’est du repos pour l’être fatigué, du
courage pour l’âme abattue, de la consolation
pour le cœur endeuillé.

C’est un véritable antidote que la nature tient en
réserve pour toutes les peines.

Et si l’on refuse le sourire que vous méritez soyez
généreux, donnez le vôtre.

Nul, en effet, n’a autant besoin d’un sourire que
celui qui ne sait pas en donner aux autres.

 


 

PAIX

Dans la nouvelle vie, c’est l’honnêteté, la bonté, la générosité, la patience, la paix, l’harmonie, la fraternité….qui sont les valeurs les plus estimés.

Celui qui ne saura guère manifester ces vertus sera considéré comme inutile et même nuisible.
Il sera donné des diplômes à l’être qui par son comportement travaille à apporter la paix et l’harmonie, et non à celui qui peut être consulté,  une encyclopédie. Car pour amener le Royaume de Dieu sur la Terre, c’est de caractères forts que qu’on a besoin, non de bureaux de renseignements.
D’ailleurs, les véritables diplômes sont donnés par la nature elle-même et par elle seule. Si rien qu’en posant votre main sur l’épaule d’une personne qui est troublée, angoissée, vous parvenez à l’apaiser, c’est la preuve que vous avez le diplôme : le Ciel vous l’a accordé.

Vous avez un Don, un talent, une vertu ?
C’est un diplôme donné par le Seigneur. Les vrais diplômes n’ont rien à voir avec les paperasses ; ils sont imprimés sur votre visage, sur votre corps, dans tout votre être.  Si vous  portez pas sur vous un diplôme vivant, fait d’émanations puissantes et lumineuses, vous aurez beau avoir tous les diplômes de la terre, aux  yeux de la nature vous ne serez rien….

 


 

LES   QUATRES ACCORDS TOLTEQUES

*Que votre parole soit impeccable.

Parlez. Parlez avec intégrité, ne dites que ce que vous pensez.
N’utilisez aucunement la parole contre vous-même, ni pour
médire sur autrui.

 

*Ne réagissez à rien de façon personnelle.
Ce que les autres disent et font n’est qu’une projection de leur
propre  réalité, de leur rêve. Lorsque vous êtes immunisé contre
cela,vous n’êtes plus victime de souffrances inutiles

 

*Ne faites aucune supposition.
Ayez le courage de poser des questions et d’exprimer vos vrais
désirs. Communiquer clairement avec les autres pour éviter
tristesses et malentendus et drames. A lui seul cet accord peut
transformer votre Vie.

 

*Faites toujours de votre mieux.
Votre « mieux » change d’instant en instant, quelles que soient
les circonstances, faites simplement de votre mieux et vous éviterez
de vous juger, de vous culpabiliser et d’avoir des regrets.

 

Source : Manuel RUIZ.

 


LE PRESENT EST UN CADEAU

Deux hommes, sérieusement malades occupaient la même chambre à l’hôpital. L’un deux pouvait s’asseoir dans son lit pendant une heure chaque après midi afin de mieux drainer  le liquide de ses poumons. Son mit était à côté de la seule fenêtre de la pièce.

L’autre homme passait son temps allongé sur le dos.

Les hommes parlaient pendant des heures de leur femme, leur famille, leur maison, leur emploi, leur participation au service militaire, des endroits où ils avaient passés des vacances.
Comme chaque après midi, quand l’homme près de la fenêtre pouvait être assis, il passait le temps en décrivant à son compagnon de chambre toutes les choses qu’il voyait à l’extérieur.

L’autre homme se sentait revivre pendant cette heure où son monde s’élargissait, la fenêtre donnée vue sur un parc charmant avec un beau lac, des canards et des cygnes jouaient sur l’eau tandis que des enfants s’amusaient avec des bateaux, de jeunes amoureux marchaient bras dessus bras dessous parmi les fleurs de toutes les couleurs et, on pouvait voir la ville à l’horizon. L’homme près de la fenêtre décrivait tout cela avec des détails exquis, l’autre homme fermait les yeux et imaginait la scène. Un après midi l’homme de la fenêtre décrivit une parade qui passait.

Bien que son compagnon ne pouvait entendre l’orchestre, il pouvait imaginer la scène.
Des jours, des semaines et des mois passèrent…..
Un matin, l’infirmière apportant l’eau pour le bain, trouva sans vie l’homme qui se tenait près de la fenêtre. Il est mort paisiblement pendant son sommeil. Elle fut attristée et appela du personnel pour emporter le corps.

Quand il jugea le moment approprié, l’autre homme demanda à être déplacé près de la fenêtre.
L’infirmière fut heureuse de faire le changement et, après s’être assuré qu’il était confortablement installé, elle le laissa seul. Lentement, péniblement, il s’accouda afin de lancer un coup d’œil à l’extérieur.

IL FAISAIT FACE à UN MUR BLANC !!!

L’homme demanda à l’infirmière ce qui pouvait avoir amené son compagnon de chambre décédé à lui décrire de belles choses merveilleuses à l’extérieur de cette fenêtre. L’infirmière répondit que son compagnon était aveugle et ne pouvait même pas voir le mur blanc.
Elle dit : peut être, voulait-il tout simplement vous donner du courage.
Epilogue : Il y a un bonheur énorme à rendre les autres heureux, malgré nos situations propres.
Le chagrin partagé diminue de moitié la douleur, alors le bonheur, quand il est partagé, est doublé.
Si vous voulez vous sentir riches, compter seulement toutes les choses que vous avez et que  l’argent ne peut acheter !!!!
Aujourd’hui est un cadeau et c’est pourquoi il est appelé : Le PRESENT.

 

 

 

Renseignements et inscriptions :

Catherine ERNY - Téléphone : 06 79 93 80 11 - Courriel : erny.catherine19@orange.fr


La Revivance est independante de tout courant politique ou sectaire
© LA REVIVANCE 2010 - Tous Droits réservés